Dispositif d’alerte interne 2018-04-12T22:29:15+00:00

Votre solution

Votre organisation a plus de 50 salariés et donc l’obligation de mettre en place un dispositif de lanceurs d’alerte ?

Nous avons développé un outil pratique qui vous permet d’être conforme aux nombreuses obligations réglementaires française et internationales.

Signalement.Net votre solution en ligne de recueil et traitement des alertes.

Le dispositif d’alerte

Dispositif d’alerte : Consulter les 18 points de contrôle et 29 questions préliminaires de l’AFA (Février 2018)

L’AFA a mis à disposition en février 2018 sur son site le questionnaire préliminaire et la liste des pièces à fournir dans le cadre des contrôles des acteurs économiques.

C’est un document particulièrement utile puisqu’il permet à une organisation privée et publique de s’évaluer sa maturité sur les éléments obligatoires à mettre en place mais pas seulement.

En effet, ce qu’il ressort du document est qu’il pourrait être considéré insuffisant une “conformité technique” si celle-ci n’est suivi d’une implication réelle de la direction et si ces processus mis en place ne sont pas régulièrement promus auprès des collaborateurs internes, externes et occasionnels.

On ne s’étonnera pas enfin que le volet “Dispositif d’alerte interne”, corollaire de l’article 17 de la loi Sapin 2 (12/2016) et précisé par le décret d’application(décret 2017-564) visant les organisations publiques et sociétés privées de plus de 50 collaborateurs, présente à lui seul 18 points de contrôle avec 29 questions préliminaires.

Voici la liste, faite le test :

E. Dispositif d’alerte concernant la corruption ou d’autres formes d’atteinte à la probité

E.1. Existe-t-il un dispositif d’alerte interne au sein de l’entité contrôlée ? Si oui, depuis quand ? Présentez tout document (guide, notes, supports…) sur le dispositif d’alerte interne de l’entité contrôlée, notamment relatifs à la prévention, la détection et la gestion des éléments constitutifs d’une atteinte au code éthique de l’entité contrôlée, d’une fraude ou de corruption, ainsi que les mesures opérationnelles en lien avec cette détection.

E.2. Qui est chargé de recueillir les alertes ? Présentez tout document définissant le processus de transmission et suivi des alertes et les rôles et responsabilités des collaborateurs en charge du dispositif.

E.3. Existe-il un dispositif technique particulier pour recueillir les alertes (ex : un système d’information dédié) ? Si oui, présentez son architecture et ses caractéristiques techniques.

E.4. S’il n’existe pas de dispositif technique, comment ces alertes sont-elles recueillies ?

E.5. Ces alertes sont-elles archivées ? Si oui, selon quelles modalités ? Qui en est garant ?

E.6. Combien de fois ce dispositif a-t-il été actionné depuis qu’il existe ? Quels ont été les sujets de ces alertes ?

E.7. Quelles sont les garanties existantes permettant la stricte confidentialité de l’identité du collaborateur ayant actionné le dispositif d’alerte ?

E.8. Comment est assurée la protection du collaborateur ayant actionné le dispositif d’alerte (notamment l’absence de représailles, discrimination ou sanctions disciplinaires) ?

E.9. Existe-il un circuit identifié permettant à l’auteur de l’alerte de fournir, le cas échéant, les informations ou documents complémentaires à l’appui de son signalement ?

E.10. Une enquête est-elle effectuée pour évaluer la réalité des faits ? Si oui, par qui et comment ?

E.11. L’entité contrôlée a-t-elle déjà diligenté un audit suite à la réception d’une alerte ?

E.12. Existe-t-il un dispositif informant sans délai l’auteur de l’alerte et le cas échéant, les personnes visées par celui-ci, de la clôture de la procédure ?

E.13. En l’absence de suite donnée à l’alerte, quelles sont les dispositions prises pour détruire les éléments du dossier permettant d’identifier l’auteur et les personnes visées par celle-ci ?

E.14. Quelles sont les modalités de contrôle du dispositif (contrôles de deuxième niveau et/ou audit interne) ? Qui contrôle l’efficience de ce dispositif ?

E.15. Ce dispositif a-t-il fait l’objet d’une communication auprès de l’ensemble des salariés ? Si oui, selon quelles modalités ?

E.16. Existe-t-il un suivi statistique périodique (trimestriel, semestriel, annuel ou autre) du traitement des alertes ?

E.17. Les partenaires commerciaux de l’entité contrôlée ont-ils accès au dispositif d’alerte ?

E.18. La protection légale du lanceur d’alerte a-t-elle fait l’objet d’une communication interne et externe ?

Source: https://www.economie.gouv.fr/afa (section E)

Publics concernés

Un champs large

Publics concernés

◇ Personnes morales de droit privé

◇ Personnes morales de droit public

◇ Etablissements publics

◇ Organisations avec plus de 50 agents ou salariés

◇ Administrations de l’Etat

◇ Départements

◇ Régions

◇ Communes de plus de 10 000 habitants

Les lois et réglementations en vigueur ?

Une mise en oeuvre opérationnelle complexe

UN CUMUL COMPLEXE DE NORMES FRANÇAISES ET INTERNATIONALES

◇ Ouvrir le dispositif aux lanceurs d’alerte internes et externes

◇ Autoriser l’alerte anonyme et accepter tout type de support (vidéo, photo, etc.)

◇ Informer les auteurs de signalement du traitement de leur alerte

◇ Appliquer aux organisations françaises et leurs filiales internationales

◇ Archiver temporairement les éléments dans un espace indépendant et sécurisé

◇ Déclarer le dispositif auprès de la CNIL

◇ etc.

Plateforme Signalement.net

Solution en Saas

Aucune installation requise. Solution fonctionnant à distance sur serveur informatique Français, 100% dédié et sécurisé.

Tout support, Tout format

Texte, vidéo, photo, PDF… tout type de supports et formats acceptés par la plateforme.

Outil de traitement intégré

Outil de traitement des signalements intégré élaboré autour de 4 étapes clés.

Anonymat & Confidentialité

Signalement anonyme possible. Confidentialité des informations.

Messagerie embarquée

Outil de messagerie instantanée entre l’auteur du signalement (même anonyme) et le référent de l’organisation en charge du traitement.

Sécurité maximale

Disponibilité et Sécurité 24h/24, gratuite et incluse.

Qui sommes nous ?

Fiers d’être French Tech !

Visiter La Plateforme

En SAVOIR +

Pourquoi faire de Signalement.net votre solution ?

Choisir Signalement.net c’est doter votre organisation d’un outil français puissant, fiable et pratique qui a été élaboré en tenant compte de l’expérience utilisateur.La plateforme digitale Signalement.net n’a pas seulement vocation d’être un dispositif d’alerte fonctionnel mais réellement un dispositif d’amélioration et de communication sociale.

Souhaitez-vous :

Un dispositif intégrant tous les mécanismes complexes requis par la loi ?
Une solution flexible, pouvant être mise en oeuvre à grande échelle sans difficultés ?
Répondre positivement aux attentes des partenaires sociaux ?
S’inscrire pleinement dans une démarche RSE ?
Permettre aux externes (i.e. prestataires, fournisseurs, clients…) de faire des signalements dans les mêmes conditions qu’un collaborateur interne ?
Traiter les signalements reçus, même anonymes, avec la plus grande confidentialité ?
Connaître et maîtriser vos risques, y apporter des solutions pertinentes et pérennes ?
Etre opérationnel et en totale conformité malgré des délais serrés ?

Si vous vous inscrivez dans cette démarche, nous avons la solution appropriée à vos besoins, contactez-nous maintenant!

Loi Sapin 2 : Un environnement légal et réglementaire renforcé

La loi sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, dite « Sapin 2 » du 8/12/2016, a pour ambition de porter la législation française aux meilleurs standards européens et internationaux en matière de lutte contre la corruption, et contribuer ainsi à une image positive de la France à l’international.Une loi forte de 170 articles et composée de 3 volets visant à :

1- Renforcer la transparence

2- Moderniser la vie économique

3- Mieux lutter contre la corruption

Dispositifs d’alertes et procédures de signalement

Les articles 6 à 17 requièrent aux sociétés privées et organisations publiques de mettre en oeuvre un ensemble de mécanismes complexes permettant de recueillir et traiter dans certaines conditions des signalements internes ou externes.

Le décret du 19/04/2017 précise l’article 8 de la loi et quelles sont les modalités d’application requises pour les entreprises privées ou entités publiques de + de 50 collaborateurs ou agents.

Cette obligation de mettre en place un dispositif d’alertes et une procédure de recueil de signalements est effective au 01/01/2018.

Demande d’informations ou une démo

N’hésitez pas à nous contacter en laissant votre message et coordonnées

Une démo peut se faire sur site ou à distance.

Demande d’information

Nous contacter